Dans les coulisses de la "Maison des Abeilles"

Télécharger le podcast

Un jardin pour l'abeille, la Maison en éveil !

L'histoire puis le projet

1993-1995 à Cassagnoles, trois amis, le maire René Azéma, un apiculteur Bernard L’Homme et un instituteur Jean-Pierre Ferrer créent « La Maison de L’Abeille », pour partager avec les élèves des écoles et un public local leur passion des abeilles.
Quelques années plus tard, manque de bénévoles, manque de visiteurs : 
la fermeture menace.

2010 une nouvelle équipe, réunie au sein de l’association « La Maison de l’Abeille de Cassagnoles » relance l’animation en l’orientant sur la nécessaire préservation de l’abeille et de l’ensemble des pollinisateurs, et à la protection de la biodiversité dans son ensemble. Sensibiliser, informer, transmettre des connaissances les plus larges et complètes possibles, au plus grand nombre en s’appuyant :

  • sur une exposition pédagogique (l’histoire de l’abeille, son rôle dans l’écosystème, sa physiologie et le fonctionnement de la ruche, les dangers qui la menacent, les produits de la ruche)
  • une ruche d’observation vitrée qui permet une approche visuelle directe de sa vie interne
  • des ruches, des outils anciens et modernes, pour appréhender l’apiculture d’autrefois et d’aujourd’hui
  • des jeux, des livres, des DVD et les magnifiques photos des expositions d'Eric Tourneret
  • des rencontres et animations périodiques entre amateurs et professionnels, entre public et spécialistes.

Nous sommes passés de zéro en 2010 à près de mille visiteurs (écoles, touristes, grand public) en 2019.

2020, la crise...

En 2020, très peu d'activités publiques pour cause de Covid 19 bien sûr. Nous sommes convaincus que malgré la crise sanitaire et ses répercussions, notre projet doit aboutir. Nos actions vont dans le bon sens, celui de la santé, de l'équilibre retrouvé. Nous avons suspendu six mois le lancement de cette campagne, abasourdis comme beaucoup, mais convaincus plus que jamais que la préservation de notre environnement est vitale et confiant en l'accueil attentif que vous lui accorderez, nous avons engagé cette campagne de financement.

Nous avons crée notre site Internet, ouvert une page Facebook, un groupe de publication de photos sur la biodiversité.

2020 ? Notre projet évolue :

  • aménagement du terrain attenant à la Maison de l’Abeille, création du jardin
  • introduction de supports numériques tactiles interactifs
  • plus grande ouverture aux acteurs professionnels locaux (viticulteur notamment)
  • consolidation de l’emploi de notre animatrice.

Trois domaines, trois chapitres, pour un même projet
 : faites votre part pour nous aider !

1. Création du jardin pédagogique, botanique, ludique et sensoriel, le jardin des abeilles

2. Rénovation des panneaux altérés, création d'autres outils de communication, panneaux + outils numériques

3. Permettre la pérennisation de l'emploi précaire de notre animatrice et l'intervention de spécialistes extérieurs.

Les UV ont défraîchi la dizaine de panneaux, nous devons les refaire et augmenter la signalétique dans le voisinage, la créer au Jardin des abeilles. Une application de jeux autour des abeilles, des tablettes pour y accéder, trois microscopes électroniques et des outils de visualisation : les insectes sont tellement petits !

Et puis ce Jardin, après un chantier participatif en février dernier, puis un autre en août pour rebâtir des murets, accueillera d'abord des habitants grâce aux nichoirs à oiseaux, hôtels à insectes, abris à chauve souris, reptiles et batraciens, sans compter une ruche pédagogique bien sûr.

Enfin, les animatrices se sont succédé en emplois précaires à temps réduit, ce qui n'est valable ni pour elles, ni bon pour nos visiteurs et publics  avec des horaires d'ouverture très restreints.
Voilà où ira l'argent que vous mettez dans la cagnotte. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article