Échos ruraux au Théâtre dans les Vignes

327 vues
Télécharger le podcast

Juliette Mahut nous présente la compagnie théâtrale Les Entichés qui se produiront le 12/11 à 20h30 au théâtre dans les vignes, hammeaux de Cornèze, pour leur spectacle Echos Ruraux.

Un village, quelque part en France. Thomas, jeune agriculteur fait face au décès soudain de son père. Sa soeur, partie depuis des années à Paris, refait surface. Mais le père avait de nombreuses dettes qui menacent la survie de l'exploitation. La fratrie est clivée, le dialogue quasi impossible. Pourtant il faut rapidement trouver des solutions, et pour sauver l’exploitation, toute la commune va s'engager. 

Au croisement du théâtre documentaire, de la fiction et du théâtre politique.

L'ORIGINE DU PROJET

 

Tout part d'abord d'un questionnement politique : Pourquoi le Front national arrive-t-il en tête au 1er tour de la dernière élection présidentielle dans des départements ruraux notamment le département du Cher ? Que cela peut-il signifier ? Est-ce vraiment une caractéristique du milieu rural ?

Comment définir aujourd’hui le monde rural ? Les problématiques perçues sont-elles spécifiques à un territoire ou font-elles état d’une politique nationale globale ? Et dans tout cela, qu’advient-il des habitants ? Comment vivent-ils dans ce que certains géographes ont appelé « La diagonale du vide » ? Quel est leur rapport à la politique, à la culture ?

 

Nous avons alors contacté l’association Le Carroi qui oeuvre à la diffusion culturelle en milieu rural et lui avons exposé notre projet : être en immersion, à la rencontre des habitants du territoire du Cher, afin de nourrir une future création théâtrale partant d’eux, de leurs témoignages, de leur rapport à leur environnement. La DRAC soutenant ce projet, nous avons alors parcouru le département pendant quatre semaines à la rencontre de ses habitants. Notre point de chute était à Menetou-Salon, sur la Communauté de communes des Terres du Haut Berry. En plus d’interviews sociologiques types, nous avons diversifié notre mode de rencontre des habitants. Le Carroi nous a mis en relais avec différentes structures pour lesquelles nous travaillions comme bénévoles (participation au travail d'une épicerie sociale, travail avec les maraichers et fermiers de la région) ou à organiser des actions culturelles telles que des lectures, des ateliers de théâtre et d’écriture auprès d’amateurs et de scolaires.

La matière récoltée fût dense et d’une richesse innommable. Si nous partions de l’idée selon laquelle le territoire rural était isolé et délaissé par les politiques publiques, nous ne soupçonnions pas la richesse des initiatives de ses habitants et le dynamisme de sa vie locale.

C’est ce dont nous voulons témoigner dans notre écriture de plateau, sans perdre de vue l’état de la politique nationale vis à vis des communes rurales qui selon nous, augmente la fracture sociale de notre territoire, une désillusion de la politique et participe de cette montée de l’extrême droite actuelle.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article